Pettoncourt
Un village où il fait bon vivre

Le site web de la commune de Pettoncourt

Un rapport alarmant alerte sur la situation des quartiers pauvres en Lorraine
Article mis en ligne le 11 mai 2016

par Commune de Pettoncourt
logo imprimer

Les disparités restent très importantes entre les territoires les plus déshérités et le reste de la France, selon un rapport publié mardi 3 mai par le nouvel Observatoire national de la politique de la ville. Dans le même temps, un rapport de l’INSEE zoome sur ces quartiers en Lorraine et dans le Grand-Est.

En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, les 116 nouveaux quartiers de la politique de la ville rassemblent 8,6 % de la population de l’ensemble des quartiers de la politique de la ville métropolitains. Comme au niveau national, la population de ces quartiers est concernée au premier plan par la pauvreté, le chômage et la précarité de l’emploi, indique l’INSEE dans un rapport publié mardi.

Ainsi, l’unité urbaine de Strasbourg comprend 18 quartiers de la politique de la ville, celle de Nancy en compte 10. L’unité urbaine de Troyes compte 9 quartiers, celle de Reims 7 et celles de Metz et de Mulhouse 6 chacune. Au total, ces grandes unités urbaines regroupent plus de 60 % de la population des quartiers de la politique de la ville de la région. Dans la région, près d’un habitant sur deux (45%) est pauvre en étant sous le seuil de pauvreté en vivant avec moins de 990 euros mensuels.

- Les femmes, les jeunes et les étrangers visés par le chômage -

L’écart de niveau de vie entre les quartiers de la politique de la ville et le reste des unités urbaines englobantes est également marqué. Le niveau de vie médian des habitants des quartiers de la politique de la ville correspond à deux tiers du niveau de vie médian dans les unités urbaines englobantes. Dans le Grand-Est, le niveau de vie médian est de 12 490 euros par an et par UC dans les quartiers de la politique de la ville, soit 1 040 euros par mois. Ce niveau de vie est inférieur à celui observé dans l’ensemble des quartiers métropolitains (12 870 euros). La région se situe au 9e rang des 13 régions métropolitaines en termes de niveau de vie dans les quartiers de la politique de la ville, loin derrière l’Île-de-France ou la région Auvergne-Rhône-Alpes, mais devant les régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA) ou Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Toutefois, la pauvreté ne se concentre pas uniquement ans ces quartiers. Par exemple, dans l’unité urbaine de Nancy, les quartiers du Plateau de Haye Nancy-Maxéville ou de Haussonville-les-Nations présentent des taux de pauvreté particulièrement élevés. Néanmoins, de nombreux ménages pauvres vivent également dans le centre de Nancy. A contrario, les zones périurbaines situées dans la grande couronne (zones pavillonnaires notamment) sont davantage épargnés par la pauvreté.

Dans ces quartiers, on note une représentation plus forte des familles monoparentales, des jeunes, des chômeurs mais aussi d’habitants de nationalité étrangères. La population étrangère est également surreprésentée dans les quartiers de la politique de la ville. Près de 20 % de la population y est de nationalité étrangère contre 8 % dans les unités urbaines. Dans le Grand-Est c’est à Colmar et à Mulhouse qu’elle dépasse les 20%.

- Des crédits en plus pour rénover les quartiers, selon le gouvernement -

Le chômage frappe durement ces zones. Ainsi, 26 % des ménages habitant dans les quartiers de la région perçoivent des allocations chômage, contre 18 % des ménages des autres secteurs. , près de 25 % de la population est touchée par la précarité de l’emploi (CDD, intérim ou temps partiel). Dix points de moins dans le reste des zones urbaines (centre-ville, zones périphériques…). Autre chiffre alarmant dans ce rapport, touchant els femmes cette fois. Dans les quartiers d’ACAL, 63 % des femmes n’ont pas d’emploi, contre 44 % dans l’ensemble des unités urbaines. Les femmes qui résident dans les quartiers sont plus fréquemment sans emploi en ACAL que dans l’ensemble de la France métropolitaine (58 %).

Depuis 2014, seuls les 1 436 quartiers les plus pauvres de France profitent en effet des crédits des politiques de la ville (450 millions d’euros par an), contre 2 500 auparavant. En tout, 20 milliards d’euros devraient y être consacrés dans les dix prochaines années, avec l’objectif avoué de davantage de « mixité sociale » dans les quartiers. Hélène Geoffroy (ministre de la ville) souligne enfin des efforts pour redynamiser le tissu associatif dans les quartiers populaires. Cette année, les crédits alloués aux centres sociaux et aux maisons de quartiers ont été revalorisés de 100 millions d’euros, pour atteindre 240 millions d’euros.

Le classement des quartiers du Grand-Est par taux de pauvreté

  1. Jules Gusde (Troyes, Champagne-Ardenne) : 63,1%
  2. Planchettes (Verdun, Lorraine) : 59%
  3. Niederbronn – Zola (Lunéville, Lorraine) : 58,7%
  4. Croix Rouge (Reims, Champagne-Ardenne) : 58,6%
  5. Ronde Couture (Charleville-Mézières, Champagne-Ardenne) : 57,2%
  6. La Justice (Epinal, Lorraine) : 57,2%
  7. Sénardes (Troyes, Champagne-Ardenne) : 56,3%
  8. La Californie (Jarville-la-Malgrange, Lorraine) : 55,7%
  9. Bellevue (Forbach, Lorraine) : 55,6%
  10. Beausoleil (Sarreguemines, Lorraine) : 54,8%
  11. Plateau de Haye (Nancy-Maxéville, Lorraine) : 54,4%
  12. Quartier des Lumières Alfred Boucher (Romilly-sur-Seine, Champagne-Ardenne) : 53,5%
  13. Quartier La Croix de Metz (Toul, Lorraine) : 53,5%
  14. Guirbaden (Bischheinem, Alsace) : 53,3%
  15. Manchester (Charleville-Mézières, Champagne-Ardenne) : 52,8%
  16. Rome-Saint-Charles (Vitry-le-François, Champagne-Ardenne) : 52,5%
  17. Port du Rhin (Strasbourg, Alsace) : 52,5%
  18. Chartreux (Troyes, Champagne-Ardenne) : 51,5%
  19. Borny (Metz, Lorraine) : 51,4%
  20. Pont du Jour (Troyes, Champagne-Ardenne) : 51,2%
  21. Florimont – Bel Air (Colmar, Alsace) : 51,2%
  22. Quartier Neuf (Langres, Champagne-Ardenne) : 51,1%

"Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien." Socrate

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs

RSS

2014-2017 © Pettoncourt - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59
Hébergeur : 1&1